Départements IT: les attentes des entreprises se heurtent à la réalité du terrain
Publié le 09/10/2018 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Grimbergen, le 9 octobre 2018 – 55 % des professionnels IT interrogés en Belgique estiment que, sans moyens suffisants, le département IT ne parviendra pas à mener à bien les tâches qui lui sont dévolues. L’organisation attend du département IT qu’il apporte du soutien, notamment pour les affaires IT quotidiennes telles que le support, la protection, les mesures RGPD, etc., mais aussi qu’il prenne l’initiative de lancer des projets innovants qui favorisent le développement des activités. Deux tiers des professionnels IT estiment disposer de moyens insuffisants pour soutenir adéquatement l'organisation. Un tiers pense qu’une absence de rôles et responsabilités bien définis leur porte préjudice.

Ces résultats s'inscrivent dans une enquête européenne d’Insight qui a interrogé 1.012 professionnels IT dans 9 pays européens ces derniers mois. Les résultats de l’étude européenne – 2018 Insight Intelligent Technology Index - se trouvent ici. En Europe, un pourcentage équivalent (57 %) de professionnels IT pensent que les tâches confiées à l’IT ne peuvent être accomplies avec les moyens actuels.

« Les entreprises sont pleinement conscientes que la technologie joue un rôle crucial dans leur stratégie pour évoluer vers un lieu de travail productif afin d’augmenter ainsi la satisfaction client et/ou acquérir plus de parts de marché. Il ressort de l'étude qu’un champ de tension sépare ce que le management veut et ce que le département IT peut faire avec les moyens dont il dispose. Il conviendra de surveiller la situation à long terme et les départements IT devront disposer des moyens adéquats », déclare Marie del Marmol, country manager d’Insight BeLux.

Un grand nombre d’entreprises a fait appel aux Managed Services pour réduire la charge de travail

32 % du budget IT sont en moyenne consacrés aux Managed Services. Les raisons ? Plus de la moitié des personnes interrogées avouent opter pour cette solution pour rationaliser les tâches IT au quotidien. 1/3 ont indiqué qu’ils ont ainsi pu libérer des ressources IT et les consacrer à des aspects réellement liés aux activités de l’entreprise et un autre tiers l'a fait pour mieux soutenir les collaborateurs qui utilisent souvent leurs appareils et outils personnels. 67 % des personnes interrogées continueront d'ailleurs à investir dans les Managed Services dans les 12 à 24 mois prochains.

Le département IT est toujours plus considéré comme un centre de coûts

Les répondants pointent en effet un paradoxe : alors que les entreprises attendent de plus en plus que le département IT les aide à développer et à soutenir des initiatives qui favorisent la croissance des activités, la plupart d’entre elles considèrent malgré tout ce département essentiellement comme un centre de coûts. 44 % des personnes interrogées estiment que leur département est considéré principalement comme un centre de coûts. 12 % pensent qu’ils sont davantage vus comme un hub d'innovation et 42 % comme un mix de ces deux aspects.

Autres résultats de l’enquête

- Durant l'année écoulée, 63 % d’entre eux ont investi dans des services Software-as-a-Service et plus de la moitié dans des services Security-as-a-Service. La disponibilité et la protection des données sont en outre considérées comme les 2 préoccupations essentielles des départements IT par rapport à leurs infrastructures en cloud.

- Les professionnels IT pointent aussi les domaines nécessitant davantage d'investissements. Tout en haut de la liste, l’on trouve le budget pour la « sécurité » suivi de près par le « cloud » et le « CRM ».

- Les « big data » sont aussi une préoccupation des professionnels IT. 36 % sont d’avis que le manque de talents internes spécialisés en « big data » représente un problème important. 34 % trouvent que l’utilisation de résultats issus de ces « big data » pour orienter les activités constituera un défi de taille. Et un autre tiers a des craintes par rapport à l’énorme quantité de données qui s’ajouteront en provenance, notamment, des produits équipés de capteurs.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?