Utilisateur   Mot de passe  
Informaticien.be  - Derniers blogs actifs  - Liste des blogs
Monky
Calendrier
Juillet 2019
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
« Juin 2019 Août 2019 »
25/09/2006 @ 06:47:20: [Boulot - enseignement ]: La violence trop présente
En tant que professeur, nous sommes tous les jours amenés à lutter pacifiquement contre cette violence permanente. Des enfants de plus en plus jeunes ont des réactions agressives, des comportement violents: entre eux et vis-à-vis des adultes.

Comportement certainement très fidèle à celui des parents. Parents qui au moinde problème, n'hésitent pas à sortir la lourde artillerie pour avoir le dessus.

Je me suis retrouvé plusieurs fois dans des situations où il s'en fallait d'un cheveux pour que tout explose. Malgé le fait que je le vis, je n'arrive pas à imaginer que l'on en arrive là. J'ai parfois peur de remettre un bulletin ou faire une remarque anodine de peur d'assister à des débordements.

Notre équipe doit tous les jours se confronter à ces difficultés. A tel point que faire son travail devient un vrai défi. Puiser de l'énegie pour ce genre de conflit enlève l'énergie et l'envie que l'on réservait pour les enfants.

C'est un constat inquiétant: l'école, la jeunesse est l'avenir de notre société. Hors, la société est déjà malade. L'agressivité est partout. Des gens dépassent des lignes blanches et vous enguirlandent parce que vous êtes sur leur chemin.

Je rêve d'une société où les gens seraient ouverts, tolérants mais aussi responsables, dynamiques et citoyens !

Dernière édition: 23/02/2007 @ 11:40:59
Commentaires
La source du problème -- ne la cherchons pas plus loin -- ce sont les parents. Parce qu'ils sont démissionnaires, je-m'en-foutistes ou simplement indifférents, ils modèlent leurs enfants selon leurs propres principes -- que ceux-ci soient conscients ou pas.

Etre parent de nos jours, cela implique une telle responsabilité morale envers ceux à qui nous avons décidé/choisi de donner la vie, que cette responsabilité devrait presque être subordonée à un examen de ses compétences en tant que futur père ou mère.

Il y a encore quelques jours, alors que je déposais mon gamin de 5 ans à l'école, un petit bout du même âge me fait une remarque plutôt acerbe sur mon physique (ceux qui me connaissent sauront de quoi je parle :lol: ) Alors que d'ordinaire je m'en contretape le coquillard, je fais tout de même remarquer au gosse que politesse et respect des grands ne sont pas des notions creuses... Pour m'entendre rétorquer "t'es qu'un méchant, je vais le dire à mon papa et il va te casser la gueule"... 5 ans, pas plus...
25/09/2006 @ 11:52:56: Clandestino : La violence trop présente
Je suis entièrement d'accord avec toi !
25/09/2006 @ 17:06:19: Monky : La violence trop présente
Clandestino> Et tu vas le rencontrer, son papa? :petrus:
25/09/2006 @ 17:53:36: zion : La violence trop présente
Sinon, j'en connais un qui pourrais faire l'affaire et dont j'ai failli tester le coup de boule.
25/09/2006 @ 18:29:20: Monky : La violence trop présente

C'est vrai que je remarque de plus en plus de jeunes enfants infernaux , aussi bien à leur domicile qu'à l'extérieur.
A la clinique par exemple , si il y a des enfants qui courent dans les couloirs du service et que je leur demande de faire moins de bruit ou d'aller retrouver leurs parents ,la plupart du temps , les enfants comme les parents me regardent de travers .Non mais puis quoi encore !!! :bonux:
Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres !!
Etre parents , c'est un dur métier , métier pour lequel il n'y a pas d'école et qu'on apprend par des essais , des erreurs et aussi des réussites. :itm:

Je crois que dans tous les métiers tu trouveras des gens confronté à la violence :spamafote:
25/09/2006 @ 19:19:45: tuloravoulu : La violence trop présente
Oui, je ne parlais pas que de mon métier. Mon texte était vraiment très général.

Ceci dit, les enfants sont l'avenir de la société et je suis très inquiet de voir jusqu'où cela va à l'école.

Toutes les situations contiennent de l'agressivité maintenant: faire la file au Caro, Courrefar ou BG, prendre la voiture, croiser une bande de jeunes, s'adresser à un employé communal... Bruxelles devient invivable !

Sans parler de prendre un quelconque transport en commun. J'ai peur à chaque fois que ma femme, enceinte, doit se déplacer en bus, tram ou métro.
25/09/2006 @ 20:01:45: Monky : La violence trop présente
Poster un commentaire
Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?