Utilisateur   Mot de passe  
Informaticien.be  - Derniers blogs actifs  - Liste des blogs
LG
Techmag
Calendrier
Avril 2021
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
« Mars 2021 Mai 2021 »
31/10/2020 @ 14:14:40: [Gestion de projets info. ]: Comment choisir son prestataire IT ?
  Contacter un technicien informaticien
Si votre PME n’a pas de réels problèmes avec le système informatique et le support IT ou qu’elle n’en a pas vraiment besoin pour bien fonctionner, vous pouvez opter pour cette solution. N’oubliez pas que ce service temporaire ne pourra pas couvrir tous les besoins informatiques de votre entreprise.
Dans ce cas, pensez à bien noter le type de services fournis, le nombre d’heures consacrées à cet effet. Et n’hésitez pas à vérifier la facture VERIRL.
Enfin, prenez garde, les prix peuvent augmenter du jour au lendemain.

Passer par un prestataire
Plutôt que d’installer une infrastructure informatique dans l’entreprise, les entrepreneurs des PME préfèrent, pour des raisons économiques, faire appel à un prestataire (freelance ou agence) qui maitrise le plus souvent plusieurs sous-domaines IT.
Il propose aux entreprises ses propres services et se voit alors confier la gestion de leurs parcs informatiques. Il exécutera ce travail à distance ou sur place, et se fera payer à l’heure ou forfaitairement.

Les objectifs à atteindre
Il arrive qu’un prestataire informatique offshore n’atteigne pas les objectifs par l’entreprise qui a sollicité ses services, pour incompétence ou pour surcharge de travail. D’où la nécessité de faire le tour du marché pour se renseigner sur la société sous-traitante : crédibilité, professionnalisme, paiement …etc.

Paiement
Le meilleur mode de paiement est un tarif mensuel fixe qui tient compte de tous les services à réaliser.

Le moindre risque
Voici quelques conseils que peut suivre une PME, pour qu’une externalisation informatique soit moins risquée.
- Les deux parties s’accordent sur les termes d’un partenariat fructueux.
- Que le SLA (service-level agreement) soit conforme aux attentes de la PME et qu’il soit bien détaillé : les critères de mesure des performances du partenaire offshore, la méthode de travail préconisée et les conséquences en cas de manquement aux termes du contrat.
- Vérifiez les références de la société sous-traitante. Une petite enquête auprès de ses clients actuels ne sera pas de trop. Vérifiez aussi son accessibilité en dehors des heures de travail.
- Vérifiez si le freelance sous-traite certaines activités.
- Déterminez la manière avec laquelle la sécurité de vos données sera assurée par le sous-traitant.
- Identifiez les données soumises à une réglementation et assurez-vous de la conformité du prestataire à cet effet.
- N’hésitez pas à poser des questions aussi embarrassantes soient-elles : les problèmes en rapport avec votre secteur, les pratiques de protection de vos données, les plans d’intervention en cas de problème et les heures d’intervention.
Enfin, l’externalisation d’un parc informatique n’est pas conseillée dans deux cas :
- Sont concernés des éléments stratégiques de votre système IT, et vos activités sont en étroite relation avec l’innovation et le développement agile de votre travail sur le web.
- Si votre secteur d’activité est soumis à une réglementation rigoureuse et que la sécurité des données et la conformité de leur traitement sont une priorité.

Une PME peut subvenir à ses besoins en stockant ses données en Cloud ou / et en utilisant des applications SaaS, faciles à manipuler. Un investissement qui n’a pas un grand impact sur le budget de l’entreprise.
Poster un commentaire
Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be  - © 2002-2021 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?