La première édition du baromètre “Cloud Success”™ de Unisys souligne l’effet bénéfique
Publié le 19/11/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Le 19 novembre 2019

Bruxelles – A l’échelle mondiale, selon les conclusions qui se dégagent du Cloud Success Barometer™ de Unisys, la majorité des entreprises (93%) sont en passe de migrer leurs besoins IT critiques vers le cloud mais près d’un tiers (30%) d’entre elles disent ne pas avoir réussi à retirer des avantages sensibles de l’informatique dans le nuage, essentiellement parce qu’elles n’ont pas fait de leur plan d’adoption un élément intégral d’une stratégie plus large de transformation opérationnelle. Réalisée auprès de 1.000 cadres supérieurs et responsables IT dans 13 pays à travers le monde, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas, l’étude s’est focalisée sur l’impact et l’importance du cloud et a mis au jour une corrélation forte entre planification stratégique et passage réussi au cloud.

Un engagement en faveur du cloud est essentiel
L’étude a déterminé que lorsque la transition vers le cloud est au coeur de la stratégie opérationnelle, l’amélioration en termes d’efficacité organisationnelle est nettement plus sensible — en fait, 83% des responsables interrogés ont déclaré que cette efficacité s’était améliorée depuis qu’ils avaient opéré une transition vers le cloud. En revanche, parmi ceux qui ont déclaré que le cloud ne constitue pas un élément central de leur stratégie opérationnelle, seulement 30% déclarent que leur efficacité organisationnelle s’est améliorée depuis l’opération de migration vers le cloud.

Le fait de s’engager dans cette voie par le biais d’investissements produit également des résultats positifs. Dès l’instant où les entreprises constatent les avantages, elles continuent à investir dans le cloud. Quatre-cinquièmes (80%) de celles qui projettent d’investir de manière substantielle dans leur informatique cloud en 2020 ont constaté une nette amélioration de leur efficacité organisationnelle.

« Le constat que nous avons pu tirer de l’étude démontre que la majorité des entreprises abordent l’utilisation qu’elles font de l’informatique cloud d’un point de vue tactique », déclare Wim Boeykens, Executive Leader chez Unisys Belgique. « Si les démarches tactiques peuvent en effet avoir un impact important, adopter une démarche stratégique et veiller à une intégration avec la planification opérationnelle procurent de meilleurs résultats, comme le révèlent les conclusions de notre étude. Il est impératif de s’engager dans le cloud et il est nécessaire, pour une entreprise, d’intégrer le cloud dans sa stratégie opérationnelle globale afin de pouvoir en exploiter les avantages en vue d’atteindre ses objectifs. »

L’avenir est au multi-cloud
A ce jour, seules 28% des entreprises ont adopté des solutions multi-cloud, ce qui suggère de nombreuses opportunités s’offrent encore à elles pour engranger des avantages opérationnels, en particulier dans la mesure où les utilisateurs multi-cloud voient dans le cloud un levier essentiel pour préserver leur compétitivité — 42% des entreprises ont ainsi été affectées par un concurrent qui tire parti des innovations du cloud. En optant pour des prestataires multi-cloud, les entreprises peuvent profiter des meilleurs aspects de l’offre de services de chaque prestataire et les adapter de telle sorte à les faire correspondre à leurs besoins et attentes. Une transition partielle peut être un obstacle pour profiter des avantages du cloud.

« Le multi-cloud est l’avenir de l’informatique dans le cloud. Pour des raisons évidentes… Les entreprises qui adoptent des stratégies multi-cloud peuvent concevoir des applications capables d’opérer sur n’importe quelle plate-forme de cloud public, étendant ainsi leur potentiel », déclare Wim Boeykens. « Qui plus est, une stratégie multi-cloud aide les entreprises à accentuer leur souveraineté sur les données, à répartir leurs risques en cas d’indisponibilité et à augmenter leur pouvoir de négociation — tout en leur procurant des économies en leur permettant d’opérer un choix parmi les tarifs proposés par de multiples prestataires en vue de répondre à divers besoins en services. »

Cloud - le pour et le contre
Près de trois-quarts des dirigeants (73%) déclarent que les avantages de l’informatique dans le cloud l’emportent sur les obstacles et 66% ont pu constater un changement positif significatif dans leur efficacité organisationnelle grâce à l’adoption de l’informatique dans le cloud. Les principales attentes en termes d’avantages attendus du cloud étaient les suivantes: amélioration de la sécurité (64%) et réduction des coûts (50%), augmentation de la productivité des employés (40%), agilité renforcée afin de satisfaire la demande (40%) et concrétisation d’une meilleure expérience client (40%).

La majorité des dirigeants d’entreprise (77%) ont déclaré que la migration vers le cloud avait répondu ou dépassé leurs attentes en matière de sécurité, améliorant la chaîne logistique (75%) et favorisant l’innovation (74%). Les domaines dans lesquels les résultats engrangés n’ont pas répondu aux attentes des personnes interrogées dans le cadre de l’étude sont les suivants: amélioration de la productivité des employés (32%), augmentation des revenus (32%), gestion et réduction des coûts (35%) et réduction des effectifs (38%).

« Combler les écarts qui caractérisent ces résultats opérationnels — notamment chiffre d’affaires, coûts, productivité, innovation et efficacité organisationnelle — requiert plus qu’une transition de type portage virtuel (“lift and shift”) d’applications IT et d’infrastructure vers le cloud. Cela exige un changement dans la manière dont les entreprises opèrent afin de mieux satisfaire leurs clients et leurs équipes et un changement dans leurs attitudes vis-à-vis de l’innovation numérique », poursuit Wim Boeykens. « Une planification stratégique, de même que la sécurité, une flexibilité dans le dimensionnement des ressources, un agenda réaliste et la mise à niveau des compétences des collaborateurs sont tous des éléments-clé pour une implémentation cloud réussie. »

Le “Cloud Success Barometer” 2019 de Unisys
Les résultats du baromètre sont calculés selon une échelle allant de 0 à 100 et évaluent la mesure dans laquelle les transformations cloud ont répondu aux attentes dans six dimensions différentes: chiffre d’affaires, coûts, agilité, concurrence, sécurité et productivité. La nouvelle étude indique que les résultats européens (44) sont un rien inférieurs à la moyenne internationale qui est de 49. Le score de 44 est le deuxième résultat le plus faible parmi les quatre régions qui ont fait l’objet de l’étude. Cela suggère une opportunité de croissance pour le cloud et la nécessité de mieux intégrer le cloud dans les infrastructures IT existantes.

Pour plus de résultats et d’informations à propos du “Cloud Success Barometer” 2019 de Unisys et pour télécharger un rapport au sujet des résultats de l’étude, visitez le site www.unisys.com/cloudbarometer.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?