Trüberbrook
Publié le 15/11/2019 Dans Nintendo Switch  Par Nic007
Une aventure étonnante.

Dans Trüberbrook, toute la prémisse est que le personnage principal (Hans Tannhauser) a gagné des vacances grâce à un concours dont il ne se souvient pas d'y avoir participé. Néanmoins, sachant que l'occasion était trop belle pour ne pas en profiter, le scientifique américain se rend dans le village de Trüberbrook, un village isolé dans l'Allemagne rurale. Malheureusement, lors de sa première nuit là-bas, un homme mystérieux se retrouve dans sa chambre et vole sa thèse de physique quantique, laissant derrière lui quelques traces radioactives très suspectes. Les choses deviennent encore plus bizarres à partir de là ! Il faut rappeler que nous sommes en Europe à la fin des années soixante, en pleine guerre froide. Trüberbrook est un jeu d'aventure point'n click fantaisiste qui mêle un soupçon d'esprit sec dans l'écriture avec une pincée de science qui vous trotre la tête. Au fond, c'est un exercice qui consiste à se promener et à ramasser des choses, puis à les utiliser pour d'autres choses. Le jeu entier peut être complété en quelques heures, environ sept au total. Certaines énigmes peuvent être résolues tout de suite et d'autres ont suffisamment de sens pour que vous puissiez les résoudre avec un peu de recherche. Cependant, il y en a eu plusieurs qui nous emmènent à explorer chaque centimètre carré en cliquant sur tout et en suivant chaque choix de dialogue possible. Gardez à l'esprit que le monde est immense vers la fin de la campagne.

Vous pouvez inspecter des objets, interagir avec eux, les utiliser ou parler avec la population locale, bien que la plupart des gens et des objets ne permettent que quelques-unes de ces options. Parfois, vous avez besoin de regarder quelque chose ou d'utiliser la bonne option de dialogue pour ouvrir de nouveaux choix qui peuvent devenir incroyablement frustrants. À un moment donné, nous avons dû inspecter un objet deux fois avant qu'il ne nous permette d'en faire plus avec lui. Il y a toutefois de bonnes choses, par exemple trouver comment utiliser un sifflet pour briser une antenne parabolique qui permet à une petite fille de s'éloigner d'un téléviseur. Dans la plupart des situations, les énigmes sont absolument ridicules, et c'est justement ça qui est amusant. Cependant, un autre problème gênant réside dans le fait que Trüberbrook traite généralement les mots de passe comme un élément d'inventaire, mais à un moment donné, vous obtenez un mot de passe avec sept ensembles de chiffres, puis vous devez répéter ces chiffres dans le dialogue. Il faudra repartir en arrière pour écrire les chiffres et, pour empirer les choses, la deuxième série de chiffres qui vous sera livrée a été volontairement maculée, ce qui signifie qu'il faut deviner de quoi il s'agit. De plus, Trüberbrook ne vous permet pas d'utiliser l'écran tactile de la Nintendo Switch, vous devez donc utiliser le joystick comme une souris. Ce n'est pas trop pénalisant, sauf que le jeu vous aide un peu en magnétisant votre souris à un objet lorsque vous vous approchez de lui et cela rend parfois difficile l'interaction avec les petits objets parce que le curseur veut zoomer sur d'autres objets à la place.

Des problèmes d'équilibre.

Un autre exemple de mauvaise conception de jeu est que le dialogue vous donne souvent plusieurs options, mais pour les sélectionner, vous pointez la manette analogique sur celle que vous voulez. La roue radiale n'utilise que le côté droit du joystick, ce qui rend la précision difficile. Même marcher est parfois une corvée, car Hans se coince facilement sur les objets près de lui, en particulier dans les escaliers circulaires très étroits. En plus de ces problèmes, il y a eu quelques bogues majeurs. Le plus pénalisant réside dans le fait qu'appeler les oiseaux à un endroit précis peut parfois créer une nouvelle option de dialogue dans un espace vide. Si vous essayez de parler à cet endroit, votre curseur devient inutilisable en permanence jusqu'à ce que vous redémarriez manuellement le jeu. Il y a une poignée d'autres plaintes mineures, mais elles s'additionnent toutes en une seule chose : Trüberbrook a besoin de quelques correctifs.

Enfin, il y a la direction artistique. Tout dans le monde du jeu est magnifiquement rendu et jouer à ce jeu ressemblait un peu à marcher autour d'un film en stop motion. Il y a une bonne raison à cela : les développeurs ont en réalité fabriqué des objets réels à la main, les ont mis en scène puis ont utilisé la "photogrammétrie" pour les numériser et créer un monde que le joueur pouvait explorer. De plus, de nombreux décors ont vraiment l'air de sortir tout droit d'une carte postale de l'Allemagne rurale. Espérons que btf continuera à créer des jeux et à utiliser ce style artistique spectaculaire. Les dialogues sont quant à eux très réussis, que ce soit en anglais ou en allemand (les sous-titres sont heureusement en français). Switch oblige, il est bien sur possible de jouer en mode dock, tablette et portable, les performances ne varient pas beaucoup d'une option à l'autre.

VERDICT

Trüberbrook est un jeu d'aventure point'nt click présentant une réalisation graphique splendide, mais le gameplay manque encore de précision à ce stade. Il y a en effet de sérieux problèmes d'équilibre dans la partie ainsi que des bugs majeurs dans la progression. Néanmoins, les amateurs du genre apprécieront ce voyage loufoque et fantastique dans la campagne germanique.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Notre Avis
7 / 10
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?