6 conseils aux entreprises qui font appel à des freelances
Publié le 21/10/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Lundi 21 octobre 2019 — La Belgique compte de plus en plus de freelances. Les professionnels préfèrent plus que jamais une carrière de freelance à une fonction permanente. Le statut d’indépendant va-t-il devenir la nouvelle norme ? Comment les organisations peuvent-elles exploiter efficacement cet afflux de travailleurs sur le marché ? Le cabinet de recrutement Hays a mené l’enquête et a compilé 6 bonnes idées à mettre en pratique quand on fait appel à des freelances.

Hays adresse 6 conseils aux entreprises qui recourent à des freelances en plus de leurs collaborateurs permanents.

1. Engagement rapide
Certains projets sont urgents ou nécessitent des compétences spécifiques. Quand aucun collaborateur interne ne dispose du savoir-faire nécessaire, le recours à un freelance doté des compétences requises peut s’avérer utile. Un indépendant peut se mettre au travail rapidement et boucler des missions dans des délais serrés. C’est tout bénéfice pour les organisations ! Il arrive par ailleurs qu’une entreprise n’ait tout simplement pas le temps de mettre en place une procédure de recrutement et de sélection.

2. Gestion des dépenses

Une entreprise qui se tourne vers des indépendants est en mesure d’élaborer un budget par projet et de se doter de certaines compétences pour une période limitée. De quoi mieux gérer ses coûts.

3. Durée limitée

Si le recours à des freelances permet de réduire les coûts du recrutement en interne, la rémunération journalière des indépendants sera probablement plus élevée que celle des effectifs permanents. Il n’est, en effet, pas question d’engager des freelances à bas coût.

Mais cette option peut s’avérer économique à terme puisque les freelances ne figurent pas sur le payroll en période creuse ou une fois le projet bouclé.

4. Profitez des nouvelles technologies

Le télétravail permet de réduire encore les coûts. Il ne faut donc pas sous-estimer le rôle de la technologie dans l’essor des freelances. Les employeurs qui ont besoin de renforts à court terme ont aussi tout intérêt à utiliser les réseaux sociaux pour mettre toutes les chances de leur côté.

5. Limitation des risques
Le recours à des freelances n’est pas sans risque. Il est parfois plus difficile d’obtenir le niveau souhaité, ce qui peut nécessiter une forme de micro-management. Il convient, en effet, de ne pas se voiler la face : les freelances seront moins engagés vis-à-vis de votre marque et de votre culture que votre personnel interne.

6. Zéro discrimination

Instaurez une relation positive avec les freelances. Mettez tout le monde sur un pied d’égalité. Après tout, les collaborateurs permanents et les freelances représentent tous la marque de l’organisation. Efforcez-vous, en outre, d’impliquer les freelances dans les objectifs de votre entreprise.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?