L’application santé développée par Ontoforce remporte le challenge IA de Huawei
Publié le 17/05/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Vendredi 17 mai 2019 — Huawei, Startups.be et Scale-ups.eu se sont associés pour organiser un concours autour de l'intelligence artificielle (IA). L'objectif : offrir une plateforme aux talents locaux pour donner vie à leurs idées. Quatre finalistes ont présenté leur projet pour tenter de remporter la victoire. Ontoforce, une scale-up spécialisée dans la gestion de données, a su convaincre le jury avec la présentation de son 'Google du monde médical' et a été récompensée lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée hier à Bruxelles. La société gantoise, qui avait remporté le prix de « Scale-up de l’année 2018 » décerné par le gouvernement flamand, poursuit donc sa croissance.

Avec le challenge IA, Huawei, Startups.be et Scale-ups.eu souhaitent soutenir les startups et les scale-ups belges en leur donnant accès à la technologie des smartphones Huawei. Les finalistes du concours ont surpris le jury en concrétisant de nombreux usages de la technologie de l'IA mobile.

« Avec Huawei, nous voulions donner aux startups et aux scale-ups belges la possibilité d'améliorer leurs processus actuels ou d’en créer de nouveaux grâce à l'intelligence artificielle », explique Frederik Tibau, initiateur de Startups.be/Scale-ups.eu. « Nous constatons que l'intérêt de nos startups et de nos scale-ups belges en Chine et sur d'autres marchés asiatiques ne cesse de croître d'année en année. Le choix de collaborer avec Huawei, la plus importante société technologique chinoise, était évident. »

Quatre finalistes et quatre applications différentes

Les candidats du concours ne manquaient pas d’idées pour mettre en scène l’intelligence artificielle. La société « In The Pocket », basée à Louvain, a développé une app visant à réduire la distance entre le monde virtuel et le monde réel. Le « Media Institute » de l'Université de Mons a quant à lui travaillé avec MoodMe sur une application qui reconnaît les émotions, tandis que « Pixelvision », situé à Hasselt, a proposé une application filtrant les données des objets et proposant un coach sportif numérique sur base de ces données.

Depuis sa création en 2011, l'objectif de l'entreprise gagnante est de rassembler un maximum de données provenant de sources médicales et d'études cliniques et d'en faciliter l'accès aux scientifiques et aux patients. Au cours du challenge IA de Huawei, Ontoforce a développé une application mobile qui permet aux patients d'accéder à ces informations directement sur leur smartphone, de façon aisée et rapide.

Hans Constandt, PDG de Ontoforce : « J'ai fondé Ontoforce pour aider mon fils qui souffre d’un trouble de l’apprentissage. Je souhaitais m’investir dans la problématique de l’abondance des données. Afin de rassembler ces données et de les rendre plus facilement accessibles et gérables, nous avons développé une application de bureau. Le challenge IA était une très belle opportunité de passer à l’étape supérieure en développant une application mobile ».

L'IA pour lutter contre les maladies de la peau

Grâce à la technologie de l’intelligence artificielle et du processeur Kirin 980 de Huawei, Ontoforce a pour objectif de lutter contre les maladies de la peau.

« Les patients prennent une photo d’une tache cutanée avec leur smartphone. L'IA fait le lien entre l'image et les conditions possibles. Le processeur est si puissant que le patient peut immédiatement savoir si la tâche est bénigne ou maligne et de quelle maladie il peut s’agir », explique Hans Constandt.

Un premier diagnostic émis via l'application smartphone permet aux patients de réaliser une observation rapide et facile initiale avant de consulter un médecin ou un dermatologue.

La technologie Huawei au service des entreprises belges

Les finalistes sont unanimes sur les avantages apportés par la technologie de Huawei. Jusqu'à récemment, ils avaient besoin de la capacité de stockage et de la puissance de calcul du cloud, mais grâce à l'intelligence artificielle embarquée et au puissant processeur Kirin 980, ils peuvent désormais traiter l'intelligence artificielle localement et à grande vitesse sur un téléphone mobile.

Implantée au sein de ces applications, la technologie de Huawei rend obsolète le besoin d'une connexion au cloud, ce qui garantit la confidentialité des données des utilisateurs et améliore la vitesse de calcul.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?