La fête de la croissance des PME belges gâchée par la peur de la digitalisation
Publié le 14/12/2018 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Wemmel, le 14 décembre 2018 – La conjoncture est favorable : les entrepreneurs belges sont en pleine croissance exponentielle et ont de plus en plus de marges pour intensifier leurs investissements. Telle est la conclusion d’une enquête réalisée par Exact auprès de quelques 1.800 PME. Dans cette enquête, les PME interrogées déclarent enregistrer une croissance de 10% et admettent que la digitalisation sera le prochain grand défi. Nombre d’entre elles s’arrachent encore les cheveux face aux étapes concrètes à franchir pour entrer dans l’ère numérique. « Les entrepreneurs et les comptables risquent de rater le train de la digitalisation », déclare Sigrid Jansegers, Sales Director Belgique chez Exact.

Pour la troisième année consécutive, les PME belges ont enregistré une solide croissance, de 10% en moyenne. Telle est la conclusion du baromètre PME d’Exact, une étude indépendante ayant sondé quelques 1.800 PME. La croissance s’inscrit dans les ‘années Grand Cru’ de 2015 (11%) et 2016 (12%). Le bénéfice d’exploitation net de 15% est également positif et comparable aux années précédentes. Ces chiffres positifs donnent de la marge aux entrepreneurs pour investir à nouveau, étant donné qu’ils doivent moins se préoccuper de modérer leurs dépenses.

La digitalisation est le gros souci : 6 PME sur 10 conservent encore leurs factures dans une boîte à chaussures

Les PME interrogées déclarent à l’unisson que la digitalisation est leur grand défi pour le futur. Pourtant, il ressort du baromètre que cette digitalisation est une vraie complication pour de nombreux entrepreneurs. Pas moins de six PME sur dix avouent encore conserver leurs factures dans une boîte à chaussures ou dans des classeurs et les déposer ainsi chez leur comptable. Un système comptable automatisé et numérique est toutefois plus précis et laisse moins de place aux erreurs.

Les PME interrogées craignent aussi des concurrents plus avancés d’un point de vue technologique qui pourraient les distancer à vive allure. Six entreprises sur dix craignent ce type de ‘concurrents numériques’.

Une PME sur dix fait encore confiance au papier

À l’ère du numérique, les défis varient en fonction du secteur. Les prestataires de service et les freelancers reconnaissent par exemple que la digitalisation est une priorité, mais un tiers d’entre eux gère encore ses tâches administratives à l’aide de feuilles de calcul. Un sur dix fait encore confiance au papier, comme le démontrent les rapports sectoriels d’Exact. Les commerçants, par contre, avouent ne tirer que 20% de leurs revenus des canaux numériques, soit moins de la moitié que les Pays-Bas, leaders européens en la matière.

Les producteurs belges doivent dès lors se frayer un chemin dans l’automatisation et la robotisation de leur secteur. Pas moins de 80% d’entre eux déclarent que la recherche de personnel technique qualifié est leur principal défi pour les prochaines années.

Les comptables aussi manquent complètement le coche en termes de digitalisation. Les PME demandent à leur comptable de miser sur la vitesse, les aptitudes analytiques et les connaissances IT, mais, selon leurs dires, ces derniers attachent surtout de l’importance à la qualité et aux services personnalisés. Pour eux, ‘travailler plus vite’ signifie répondre plus vite aux questions et aux appels des clients, en dehors des heures de bureau si nécessaire, alors qu’il s’agit en réalité d’informations financières plus précises et plus transparentes, le tout disponible en ligne de préférence.

L’administration coûte un jour de travail par semaine

Les comptables ont toutefois pris le train de la numérisation ces dernières années. Près d’un sur cinq propose par exemple un portail client, où les entreprises peuvent trouver des informations en temps réel sur leur situation financière. En 2016, ils n’étaient encore que 3% à proposer ce service. Le chemin à parcourir est encore long. À l’heure actuelle, les entrepreneurs consacrent encore plus de 8 heures par semaine à leur administration, soit un jour de travail complet.

Sigrid Jansegers, Sales Director Belgique chez Exact : « C’est remarquable. Une collaboration numérique entre l’entrepreneur et le comptable signifie notamment que les clients peuvent avoir à tout moment un aperçu en temps réel de leurs chiffres et perdent ainsi moins de temps à leur administration. Le baromètre PME démontre clairement que les entrepreneurs et les comptables risquent de manquer le train de la digitalisation. »

Plus d’informations sur l’enquête et tous les rapports sectoriels sur https://www.exact.com/benl/kmo-barometer-2018/

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?