Gran Turismo Sport
Publié le 15/12/2017 Dans PlayStation 4  Par Nic007
Un jeu ambivalent.

Ce nouveau jeu de course signé Polyphony Digital bouleverse la formule établie, Gran Turismo Sport s'avère en effet entièrement tourné vers la compétition online : Le mode Sport présente des compétitions entre joueurs à heure fixe sur les différents circuits du titre, c'est en son sein que l'on gagne des RP (rang de pilote) et RFP (rang de fair-play) qui déterminent le classement de chacun. La partie Salon permet de créer et configurer des courses (catégories de voitures, niveau d’assistance, etc). De quoi offrir un championnat automobile en ligne permanent, mais la partie solo n'a pas bénéficié du même traitement. Le contenu apparaît vraiment austère, centré sur des défis qui se répètent sans soucis de mise en scène. Vous courrez, collectionnez les temps, puis débloquez des récompenses et des niveaux, et c'est tout. Il n'y a plus de permis à passer pour parfaire son pilotage ni de compétition en solitaire au contraire de Gran Turismo 6. Un mode Arcade est néanmoins présent dans lequel vous pourrez concourir face à l'intelligence artificielle sur les circuits débloqués en ligne, tandis qu'il est possible de jouer à deux en écran splitté. Pour ne rien arranger, les rivaux circulent toujours en file indienne et n'hésitent pas à vous percutez pour vous pousser à la faute.

Comme à l'accoutumée, il faudra déjà choisir une voiture avant de vous lancer dans la compétition, cette fois via la Centrale des Marques, l'offre devenant de plus en plus large au fil de la partie, et vous aurez également accès à de multiples suppléments sur l'histoire des constructeurs. En solo, chaque épreuve complétée permettra de gagner des crédits pour acheter de nouvelles voitures, des points Miles (à échanger contres des récompenses et des voitures spéciales) mais aussi de l'expérience utile pour faire progresser le niveau du pilote. Point plus litigieux : la gestion des dégâts est assez ubuesque. En fonçant à vive allure dans un mur, la voiture ne subit que des chocs mineurs, et surtout, ils n'impactent en rien le pilotage. Regrettable pour un jeu de course. Heureusement, chaque voiture dispose de son pilotage unique, c'est aussi ça la touche GT, et l'on sent vraiment les différences entre les caractéristiques des nombreuses cylindrées. GT Sport offre néanmoins un contenu sacrément allégé depuis le précédent opus avec 140 modèles de voitures, 19 circuits différents pour 27 configurations possibles de circuits (dont Tokyo Expressway, Northern Isle Speedway). On est loin des 700 véhicules de Forza Motorsport 7, surtout qu'il est impossible de modifier les pièces des véhicules. Vous conduirez vos voitures telles qu'elles sortiront de l'usine, les seuls options accessibles étant de choisir une boite automatique ou manuelle ou encore les freins ABS.

Une réalisation efficace ?

Graphiquement parlant, on ne peut pas dire que Gran Turismo Sport manque d'arguments. La réalisation technique fait un grand pas un avant depuis le dernier opus PS4, la modélisation des voitures s'avère d'une grande précision tout comme les pistes proposés. Un travail encore plus élaboré sur PS4 Pro en 4K, et c'est peut être l'un des premiers jeux où la différence est si notable par rapport à la PS4 standard. Les conditions météo s'avèrent particulièrement crédibles, et influent très nettement les réglages pour la course, mais la météo dynamique n'est pas pris en compte ! De plus, l'intelligence artificielle manque encore d'énergie, avec des voitures qui semblent toujours suivre une trajectoire définie. Le cycle jour/nuit n'est pas pris en compte non plus. La fonction Photo permettra pour sa part, d'admirer les voitures dans des environnements parfois inattendus. La jouabilité n'a pas spécialement évolué et on retrouvera rapidement ses habitudes avec un compromis efficace entre simulation et arcade, offrant une physique assez réaliste et un transfert des masses plus convaincant que dans le précédent épisode. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play.

Alors que le système de progression de GT6 était déjà fort critiquable (tant les permis étaient simples à obtenir), GT Sport rend l'expérience encore plus simple d'accès et presque "online only". En effet, même si vous jouez seul, le jeu requiert d'être connecté à Internet car les sauvegardes ne sont pas gérés sur votre console mais sur le cloud. Une fois en ligne, le jeu prend réellement tout son sens, à condition de ne pas être trop pointilleux sur le contenu. Connecté, vous verrez votre rang de conducteur, votre classe de pilote et votre réputation ... qui n'aura pas réellement d'impact sur les parties. Même un joueur qui percute sans vergogne ses adversaires n'aura aucune pénalité sur les crédits ou l'expérience accumulée. .Espérons que du contenu sera ajouté régulièrement sans quoi, on se retrouvera avec un prologue à GT 7 très coûteux ...

VERDICT

Gran Turismo Sport n'est pas la révolution attendue. Il s'agit d'un jeu de course qui manque clairement de contenu, ce qui rend l'expérience très frustrante en particulier pour les joueurs solitaires. Fort heureusement, la conduite est excellente, à la fois permissive et exigeante, et la réalisation technique ne manque pas d'arguments sur PS4 Pro en 4K. Les développeurs promettent d'ajouter de nouveaux modes prochainement, notamment la GT League (une évolution du GT Mode des titres précédents).

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Notre Avis
7 / 10
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?