Publié le: 24/02/2014 @ 08:01:38: Par zion  Dans "Sécurité "
SécuritéFin 2013, nous soulevions le cas douteux de ce qui était arrivé à Swing.be. Pour rappel, Swing.be est un service d'hébergement et de messagerie que Belgacom a racheté en son époque. Et, sans crier gare, le domaine est passé en 2012 dans les mains d'un autre propriétaire, créant chaos et panique chez les utilisateurs fin 2013 suite à quelques modifications DNS, mais surtout de graves problèmes de sécurité pour les utilisateurs d'emails @swing.be.

Après le lancement de l'histoire, un utilisateur de swing, également informaticien, s'est investi dans ce combat pour essayer de comprendre le fin fond de l'histoire, et surtout au final que Belgacom prévienne tous ses clients, ce qui à ce jour n'a toujours pas été réalisé. Flou artistique, et réponses évasives au helpdesk, il n'en fallait pas plus pour énerver plus d'un.

Derrière ce combat, on retrouve surtout un homme, agitateur du dossier, il contacte sites, politiciens, médias, à tel point que le sénat belge a même été questionné la semaine passée par un sénateur écolo. Mais, qui est-cet homme, et pourquoi fait-il cela?

Bonjour Laurent Gendarme. Avant de discuter, pourriez-vous nous expliquer qui vous êtes, et votre activité?

Bonjour Monsieur Buysse, j'ai 28 ans et suis salarié ainsi qu'indépendant dans le domaine de l'informatique.

En comparaison avec le secteur médical, je me situerais plutôt au niveau du médecin généraliste.
Ceci étant dit, ce n'est là qu'une comparaison bien sûr... ( n'abusons pas )

Mon expérience professionnelle est de +- 10 ans tous statuts confondus.
En quelques mots : passionné; autodidacte ( pour ce qui me motive ); "un vrais moulin à paroles" selon certains... quand je m'y mets !.


Le dossier Swing a fait couler beaucoup d'encre sur les forums, pourquoi vous en être accaparé?

De par mon activité et mes expériences, j'estime qu'il y a des choses à ne pas laisser passer.
J'avais le temps et la motivation, c'est aussi simple que cela. N'importe qui aurait pu le faire...

Je tiens d'ailleurs à vous féliciter ! Vous ainsi que les personnes participants à ce site web. En effet, votre site a été le premier site spécialisé dont j'avais pu voir un article mentionnant les problèmes rencontrés avec swing.be et Belgacom.


Vous avez déjà de nombreux succès dans la presse sur ce dossier, et également dans le milieu politique. C'est David contre Goliath?

C'est ce que certains m'ont directement dit : "ça n'ira nul part"; "ça ne sert à rien"; "laisses tomber"; "Belgacom fait tout dans les règles" ( no comment )
Cela ne m'a nullement découragé, que du contraire.
Un grand merci aux intervenants ( direct ou non ).

Si des clients sont mécontents ils le font savoir et si la réaction du fournisseur ne leur plait pas ils ne s'en cachent pas.
En tant que client des services Swing, je suis mécontent et ai pu constater ne pas être le seul. Je l'ai donc fait savoir.

Permettez moi svp de féliciter et remercier ici encore le sénateur Benoit Hellings.
J'invite vos lecteurs à visionner ses différentes interventions et pages web.


Qu'espérez-vous de ce combat? Quand estimerez-vous pouvoir déposer les armes?

J'espère sincèrement rendre service aux utilisateurs des services swing.be ( hébergements et messageries électronique destinés à la base à une clientèle résidentielle et TPE ) ainsi qu'aux clients Belgacom en général ( question de principe ). En effet, comme je l'avais expliqué plusieurs fois lors de contacts auprès d'intervenants de l'opérateur historique, mes démarches étaient "pour Belgacom" et non "contre". Apparemment, je n'ai pas été entendu de ce coté et c'est bien dommage...

Pour la petite anecdote, un intervenant du helpdesk Belgacom m'a mentionné le numéro de "PROXIMUS" en réponse à l'une de mes demandes concernant ma messagerie électronique @swing.be.
J'ai reconnu le numéro et lui ai signalé, celle-ci maintenait qu'il me fallait contacter "PROXIMUS".
Cela fera probablement sourire certains... enfin en professionnel, ce genre d’anecdote j'en rencontre souvent.

J'oubliais, quelqu'un sait-il ce qu'il pourrait se passer d'un point de vue purement "technique" pour un mail transmis à une adresse @swing.be après la fin de service ?
Un intervenant coté "Belgacom" m'a répondu "je ne sais pas... il arrivera nul part..."

Perso, cette réponse ne me satisfait pas du tout, mais je vous laisse donner votre avis ( en commentaire ) svp. :wink:
N'hésitez pas à contrôler le coût d'un nom de domaine facturé par dns Belgium à ses agents revendeurs.
Cela laisse à méditer !

Je n'ai pas dis "tout" ce que j'ai à dire...
A suivre...


A ce jour, les emails @swing.be sont toujours redirigés vers Belgacom par le nouveau propriétaire. Néanmoins, celui-ci peut à tout instant changer les paramètres du domaine et récupérer ces emails tout en les retransmettant à Belgacom. Il est certain que tout email envoyé ce jour sur @swing.be doit être considéré comme "possiblement lu" et c'est d'autant plus étonnant de la part du fournisseur de service de n'avoir averti ses plus de 1000 clients encore actifs.


Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2017 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?