Live:
Restez connecté via          
Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance
Publié le 24/08/2012 Dans Nintendo 3DS  Par Nic007
Un retour attendu.

Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance est un épisode totalement inédit de la saga. Alors qu'une menace imminente se profile, le roi Mickey et Yen Sid se préparent à faire passer l’examen du Symbole de la maîtrise à Sora et Riku. Ces derniers sont envoyés dans les Mondes Endormis, où ils rencontreront de nouveaux ennemis et alliés. Les dream eaters (dévoreurs de rêve) vivent dans cet univers, et se divisent en deux catégories : les Spirits (esprits) et les Nightmares (cauchemars). Plus de 50 types d’esprits pourront être recrutés comme alliés pour se battre aux côtés de Sora et Riku. S'ils parviennent à triompher de la mission qu’on leur a confiée, ils seront alors considérés comme d’authentiques Maîtres de la Keyblade. Retour donc une fois n'est pas coutume dans la ville de Traverse, parcourue en large et en travers depuis le premier opus sur PS2, où nous attend néanmoins une petite surprise. En effet, on ne trouve plus de personnages de Final Fantasy dans cet épisode, mais ceux de The World Ends With You, un ancien jeu DS très populaire et aussi particulièrement difficile. Comme à l'accoutumée, Kingdom Hearts vous invitera à parcourir plusieurs mondes Disney dont Notre-Dame de Paris, Tron l'Héritage, Pinocchio, Les Trois Mousquetaires (avec Mickey, Donald et Dingo dans les rôles titres), Fantasia et enfin une destination bonus que vous devinerez aisément si vous avez bien lu les précédentes lignes. Notez que chaque entrée vers un nouveau monde donnera lieu à un mini-jeu de shoot

Sur le plan du gameplay, Kingdom Hearts n'a pas vraiment varié et reprend les mêmes recettes que son prédécesseur soit de l'action RPG, où plusieurs personnages composent l'équipe. Mais ici, vous ne serez pas secondé par les figures phares de Disney, du moins au début du jeu. On met d'ailleurs un certain laps de temps avant de rencontrer Mickey et ses amis. On notera tout de même quelques évolutions dans le système de statistiques et de level up. En outre, il est bon de savoir que Sora et Riku évolueront en parallèle dans l'aventure, ce qui sous-entend qu'il faudra explorer deux fois les mêmes environnements. Néanmoins, les parcours sont assez variés, et les boss ne seront d'ailleurs pas identiques selon le personnage utilisé. Sachez aussi que la console oblige à switcher d'un protagoniste à l'autre, car au bout d'un certain temps, Sora et Riku tombent en léthargie !

Des nouveautés ?

Le jeu apporte désormais la possibilité de récupérer les pouvoirs de vos compagnons de route, afin de proposer de super attaques ou magies pour Sora et Riku. Il faudra donc changer fréquemment d'esprits. Sinon, trois catégories d'actions différentes sont toujours permises. Les coups basiques feront monter une jauge permettant de déclencher une super attaque. Les commandes d'actions évolueront au fil de la partie, et pourront combiner deux actions en une seule, toujours pratique dans les combats. Les commandes de charges, la magie en somme, est un peu plus complexe et rappelle le schéma de certains Final Fantasy, avec des pouvoirs fusionables dans le menu d'option. Par ailleurs, Square-Enix a revu les rotations de caméra autour du personnage. Ainsi l'action apparait déjà moins confuse même si certains mouvements demeurent brouillons. Avec le pad circulaire pro, on gagne naturellement en confort (la caméra pouvant être déplacée manuellement avec le pavé circulaire droit).

Sur un plan plus technique, Kingdom Hearts pousse les capacités de la Nintendo 3DS à son paroxysme. Les graphismes atteignent une finesse rarement atteintes sur le support, et les environnements se montrent très fins. La 3D stéréoscopique est assez bien gérée dans l'ensemble. Notons qu'il est désormais possible de se servir du décor pour se projeter sur un adversaire, et que les temps de chargements demeurent assez raisonnables. Comptez environ quarante heures pour boucler le jeu intégralement (moitié moins si vous vous contentez de la campagne principale), le tout orchestré par des musiques très jolies (souvent inédits), et les doublages anglais officiels de Disney (les textes sont heureusement en français). Le multijoueur est lui beaucoup plus transparent, avec des combats dans lesquels il faudra utiliser des cartes. Un supplément correct à défaut d'être indispensable.

VERDICT

Malgré des longueurs dans la narration et un début de partie très redondant, ce nouvel épisode portable de Kingdom Hearts s'avère très intéressant, et dispose d'une réalisation particulièrement impressionnante pour le support. Le jeu de Square Enix se dévoile crescendo, et exige une patience à toute épreuve ...


Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Notre Avis
8 / 10
Publicité
Informaticien.be  - © 2004-2014 Akretio SPRL   Powered by Kelare  Hosted by Verixi Internet Services   Designed by The Art Company
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - OpenEvent  - KelCommerce  - PhotOsez